CONTACT

Pour contacter le père Robert Culat, aumônier de la communauté, vous pouvez:

1°/ Lui téléphoner au +45 26 70 46 76

2°/ Ou bien lui écrire un e-mail à l'adresse suivante:
rob68.bellarmin@wanadoo.fr

La messe du dimanche est habituellement célébrée à 11h30. En juillet et en août pas de messes en français (pour plus de précisions dans les dates consulter les infos données avant chaque été sur le blog). L'église de Sakramentskirken est située dans le quartier de Norrebro près des lacs (NORREBROGADE 27).

Chaque année scolaire des groupes de CATÉCHISME et d’aumônerie sont proposés aux enfants et aux jeunes de l'école française Prins Henrik mais aussi à ceux qui sont scolarisés ailleurs. Les enfants et les jeunes peuvent se préparer dans le cadre de ces groupes au baptême, à la première communion et à la confirmation. Renseignements auprès du père Robert (rob68.bellarmin@wanadoo.fr).

AVIS concernant les demandes d'aide (très nombreuses) pour trouver un logement à Copenhague.
Il n'y a pas de foyers de l'Eglise catholique (1% de la population) pour les jeunes étudiants à Copenhague. Il est par conséquent inutile d'écrire à l'aumônier de la communauté pour trouver un logement (il ne travaille pas dans une agence immobilière!).







dimanche 21 avril 2013

Histoire de la communauté francophone de Copenhague (1)

Après m'être renseigné auprès de diverses personnes et institutions je mets en ligne sur notre blog quelques informations concernant le passé de la présence catholique francophone au Danemark.

Première partie: les soeurs de saint Joseph
En 1849 le Danemark accorde la liberté religieuse aux habitants du Royaume, ce qui va permettre la renaissance de l'Eglise catholique, interdite depuis le temps de la Réforme (en 1536, sous le roi Christian III).
Le 11 mai 1856, le matin de la Pentecôte, quatre femmes françaises, quatre religieuses catholiques, débarquent à Copenhague, envoyées en mission par soeur Félicité des soeurs de saint Joseph de Chambéry. Ce sont:
Soeur Anne-Thérèse Parent
Soeur Stéphanie Francoz
Soeur Anne-Sophie Vassal
Soeur Marie-Placide Dijoud

Les premières soeurs françaises de saint Joseph. Au centre la mère supérieure Marie-Félicité qui les a envoyées en mission au Danemark depuis Chambéry.


Les soeurs s'installent à leur arrivée dans un petit logement, insalubre et pauvre, en fait d'anciennes écuries, Sankt Annae Plads.


Plaque à Skt. Annae plads rappelant l'arrivée des soeurs de Saint Joseph en ce lieu en 1856

En 1857 elles déménagent à Fredericiagade. Le 17 novembre 1858 elles commencent leur activité éducative en inaugurant l'école des soeurs de saint Joseph. En 1859 l'école est transférée au n°14 de Toldbodvej. Les soeurs développent leur activité avec la fondation en 1875 (le 1er juillet, l'hôpital sera agrandi en 1901) de l'hôpital saint Joseph, dans le quartier de Norrebro, tout proche de Sakramentskirken. L'hôpital qui en 1875 avait une capacité de 20 lits s'agrandira jusqu'à une capacité de 400 lits. A sa fermeture (1er janvier 1980) il est devenu un foyer pour personnes âgées géré par la commune et ce jusqu'en 2005.


L'ancien hôpital saint Joseph (avec une statue du Sacré-Coeur au-dessus de la porte d'entrée)


Cours donné aux infirmières dans l'hôpital (1943)


Cours d'anatomie dans les années 50


Cours d'anatomie dans les années 60


La salle d'opération de l'hôpital


Remise de la tenue d'infirmière dans les années 60 (Kappefest)


Du 7 juillet 1914 au 6 juillet 1915 on construit une école plus grande dans le quartier d'Osterbro: l'institut saint Joseph (actuellement en face de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique). En 1922 la province des soeurs de saint Joseph au Danemark comptait 500 religieuses travaillant au milieu du peuple dont beaucoup de soeurs allemandes.



Le Jubilé des soeurs en 1956 (100 ans de présence à Copenhague)


La façade actuelle de l'école, agrandie en 1949-1950. D'école de filles l'institut saint Joseph devient mixte en 1968... (encore l'influence de la France?)


Détail de la façade


La chapelle de l'Institut a accueilli pendant un certain temps la célébration de la messe dominicale en français.



La chapelle avant la restauration de 1946




La chapelle actuellement






Merci aux soeurs de saint Joseph pour leur collaboration, soeur Marianne Bode et soeur Suzanne Hoyos.


Les soeurs ne sont plus présentes à l'Institut saint Joseph. Elles ont une grande maison avec une chapelle (maison provinciale) située à Osterbro (Strandvejen 91) et un centre de retraites spirituelles ignatiennes (s'inspirant des exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, le fondateur des jésuites) à Kokkedal, au bord de la mer, STELLA MATUTINA.

Suite ici:

http://comcatholiquefrancophonecph.blogspot.dk/2013/04/historique-de-la-communaute-francophone.html














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire